La régression du sommeil à l’âge de 4 mois est une étape courante dans le développement des bébés. Elle est souvent associée à des changements dans les habitudes de sommeil et peut rendre difficile la gestion du sommeil pour les parents. Dans cet article, nous explorerons les causes de la régression du sommeil à 4 mois, ses effets sur votre bébé et vous fournirons des conseils pratiques pour trouver un équilibre entre les besoins de votre bébé et votre propre sommeil.

Les causes de la régression du sommeil à 4 mois

La régression du sommeil à 4 mois est généralement due à des changements neurologiques et développementaux dans le cerveau de votre bébé. À cet âge, les bébés passent d’un sommeil profond à un sommeil plus léger, ce qui peut les rendre plus sensibles aux interruptions et aux stimuli environnants.

Les changements dans les cycles de sommeil

À 4 mois, les bébés commencent à entrer dans des cycles de sommeil plus similaires à ceux des adultes, avec des périodes de sommeil plus profond et des périodes de sommeil plus léger. Cela signifie qu’ils peuvent se réveiller plus facilement pendant la nuit et avoir du mal à se rendormir.

Le développement des compétences

À 4 mois, les bébés développent de nouvelles compétences motrices et cognitives, ce qui peut les rendre plus agités et excités pendant la journée. Cela peut affecter leur capacité à se détendre et à s’endormir facilement la nuit.

Les effets de la régression du sommeil à 4 mois

La régression du sommeil à 4 mois peut avoir des effets sur votre bébé ainsi que sur vous en tant que parent. Voici quelques-uns des effets courants :

Irritabilité et pleurs accrus

Votre bébé peut être plus irritable et pleurer plus fréquemment en raison d’une fatigue accrue causée par les interruptions du sommeil.

Fatigue et somnolence diurne

La réduction de la durée et de la qualité du sommeil nocturne peut entraîner une fatigue diurne chez votre bébé, ce qui peut affecter son humeur et son niveau d’énergie pendant la journée.

Épuisement parental

La régression du sommeil peut également affecter votre propre sommeil en tant que parent, ce qui peut entraîner de l’épuisement et de la frustration. Il est important de trouver des stratégies pour vous reposer et prendre soin de vous pendant cette période.

Trouver un équilibre entre les besoins de votre bébé et votre propre sommeil

Bien qu’il puisse être difficile de gérer la régression du sommeil à 4 mois, il existe des stratégies pour trouver un équilibre entre les besoins de votre bébé et votre propre sommeil. Voici quelques conseils pratiques :

Établir une routine de sommeil

Mettez en place une routine de sommeil cohérente pour votre bébé. Cela peut inclure des rituels apaisants avant le coucher, comme un bain, une histoire ou une chanson. Une routine régulière peut aider votre bébé à se détendre et à se préparer au sommeil.

Favoriser un environnement propice au sommeil

Créez un environnement calme, sombre et confortable pour le sommeil de votre bébé. Utilisez des techniques d’apaisement, comme des bruits blancs ou des veilleuses, pour aider à favoriser un sommeil paisible.

Répondre aux besoins de votre bébé la nuit

Si votre bébé se réveille la nuit, répondez à ses besoins tout en minimisant les stimuli. Parlez doucement, évitez de l’allumer complètement et essayez de le rendormir sans le sortir de son lit si possible.

Prendre soin de vous

N’oubliez pas de prendre soin de vous pendant cette période. Profitez des moments où votre bébé dort pour vous reposer, demander de l’aide à votre partenaire ou à un proche, et trouver des moments de détente pour vous ressourcer. Oui, ces personnes travaillent surement, mais s’occuper d’un nouveau né est de loin le plus dur des boulot. Vous avez le droit d’exiger de l’aide surtout du co-parent.

Vous pouvez découvrir ce que je peux faire pour vous avec l’appel GRATUIT de 15 min.