Le sommeil des enfants est un sujet qui suscite souvent des inquiétudes chez les parents. Face aux difficultés rencontrées par leurs enfants pour s’endormir ou rester endormis, de nombreux parents se sentent désemparés et cherchent des solutions. Une étude récente menée par YouGov, interrogeant 933 parents d’enfants de moins de 18 ans, révèle qu’environ la moitié d’entre eux ont déjà eu recours à des aides au sommeil pour leurs enfants.

Les aides au sommeil, qu’elles soient sous forme de médicaments ou de compléments alimentaires, agissent en influençant les neurotransmetteurs dans le cerveau. Cependant, leur utilisation chez les enfants soulève des préoccupations. Il y a peu de preuves scientifiques justifiant leur utilisation chez les enfants – hors neuroatypies, et elles peuvent même aggraver les troubles du sommeil, selon Jennifer Martin, psychologue et professeure de médecine à l’Université de Californie.

La mélatonine, l’une des aides au sommeil les plus populaires, est souvent utilisée chez les enfants et bien qu’elle soit considérée comme sûre et efficace pour les enfants souffrant de certains troubles neurologiques, son utilisation chez les enfants sans troubles neurologiques reste controversée.

Les inconvénients des aides au sommeil incluent des effets secondaires tels que la sédation résiduelle, les maux de tête et l’accélération du rythme cardiaque. De plus, leur utilisation régulière peut entraîner une tolérance et une dépendance, remettant en question leur efficacité à long terme.

Face à ces défis, de nombreux parents se sentent démunis et cherchent désespérément des solutions. Il est crucial de reconnaître leur désarroi et leur besoin de soutien et d’écoute de la part du corps médical et périnatal.

Une approche intégrée, combinant des stratégies comportementales telles que l’établissement d’une routine de coucher régulière et la création d’un environnement propice au sommeil, ainsi que des interventions sécurisantes, peut être la meilleure solution pour traiter les troubles du sommeil chez les enfants et soulager l’épuisement parental et infantile.

Bien que les aides au sommeil puissent offrir un soulagement temporaire, il est essentiel de les utiliser avec prudence et de rechercher des solutions durables qui favorisent un sommeil sain à long terme pour les enfants et leurs familles, c’est tout le rôle et la mission des accompagnantes en sommeil infantile dont je fais partie.